Le Grand Détour

Beaux-Arts et temple de la littérature – Fine arts and temple of litterature

Download PDF

[22 janvier 2016]

france_french_flag Enfin une très bonne nuit de sommeil, calme et confortable ! Et insistons un instant sur le « calme » car c’est un véritable luxe à Hanoï, probablement la ville la plus bruyante qu’il nous ait été donné de visiter depuis le début du voyage.

La nuit porte peut-être conseil mais nous n’avons pas vraiment avancé pour résoudre le même dilemmne que la veille, croisière ou pas croisière. Il faut dire que les termes de l’équation ont peut changé depuis 8 heures de temps. Nous tergiversons, nous « métronomons », nous TripAdvisons au rythme des critiques… Profiter pendant trois jours / deux nuits de l’une des merveilles de monde à bord d’un luxueux bateau… Mais en se les gelant avec 5 degrés dehors et le risque avéré de ne pas voir grand chose avec le brouillard et de pluie ?

Finalement nous décidons de ne pas faire la croisière à la baie d’Halong, non sans une certaine déception. D’ailleurs, plusieurs fois dans la journée je suis tenté de revenir sur cette décision, jusqu’à appeler directement l’une des entreprises que nous avions choisies pour avoir des informations… Le contact qui me répondra mais que j’aurai beaucoup de mal à comprendre me conseillera d’ailleurs de retarder le départ de 3 jours à cause du froid. De quoi mettre un micro baume au coeur.

A11h30, après des heures de débats nous partons enfin pour profiter de la journée. Le temps est bien gris avec un crachin désagréable. Nous avons beau avoir multiplié les couches, tee shirt, chemise, veste polaire et coupe-vent, c’est à peine suffisant pour éviter l’hypothermie… Décidément nous aurions eu trop froid sur le bateau avec 10 degrés de moins. Nous décidons d’aller nous réchauffer le corps et l’esprit au musée des beaux-arts d’Hanoï.

En chemin, sur la grande place où Lénine pose avec moi, je fais la rencontre de riders locaux en BMX, cool ! Je décline l’offre de rider un petit peu, ce n’est pas le moment de me faire mal 😉 Je leur montre mon autre blog et nous discutons un peu. Il n’y a pas beaucoup d’infrastructures pour le BMX ici, ces gars sont des riders solitaires. Nous les laissons à leurs tricks, direction le musée.

Situé dans un ancien bâtiment ministériel français, la collection est impressionnante avec certaines pièces datant des tous premiers temps de la population vietnamienne qu’on appelle les Chams. Nous découvrons notamment de superbes sculptures et bas-relieds en bois. Les tableaux quant à eux témoignent d’un mélange d’influences asiatiques, européennes avec des motifs qui nous rappellent certaines visites au Cambodge, en Thaïlande ou au Japon avec des sortes d’estampes. Le sujet de la guerre est forcément présent mais un peu moins mis en avant qu’à Ho Chi Minh Ville. En parlant d’Ho Chi Minh lui-même, plusieurs tableaux de propagande mettent en scène l’Oncle Ho, parfois entouré d’enfants, parfois en portrait, parfois seul dans un paysage. Nos sentiments sont plus partagés sur la partie d’art moderne avec du bon et du moins bon mais ce n’est pas spécifque au Vietnam. Dans une autre partie du musée nous découvrons les costumes et l’artisanat vietnamien du tissage. Une étrange tenture rappelle Space Invaders en mode pixel art ! Nous finissons par les céramiques qui ne sont pas vraiment notre truc mais qui s’avèrent finalement intéressantes avec des vases aux sculptures de dragons incroyables.

Pour le déjeuner nous trouvons un restaurant très sympa, non loin du temple de la littérature que nous visiterons par la suite. Seuls clients du Hanoi Fusion nous sommes reçus très chaleureusement par une serveuse particulièrement loquace. Elle sera d’ailleurs notre rencontre du jour car nous en apprenons beaucoup avec elle, tout au long du repas, sur le temple de la littérature justement et sur les célébrations du Tet vietnamien. Pour comprendre l’ampleur de cette fête de fin d’année au Vietnam, il faut imaginer une semaine de congés chez nous où se succéderaient l’un après l’autre un grand anniversaire familial, le réveillon Noël, Noël, le réveillon du jour de l’an et le jour de l’an ! La serveuse nous explique que le coeur de la fête se déroule pendant les trois premiers jours. A ce moment-là, il n’y a plus personne à Hanoï car tout le monde va rendre visite à ses parents et sa famille. Il n’y a plus de transports en commun non plus, tout est fermé ou presque… Elle nous montre également des photos des plats qui se dégustent à l’occasion, parmi lesquels un gâteau de riz au porc entouré de feuille de banane. Super sympa. Côté repas du déjeuner, je teste le fameux Bun Cha d’Hanoï, des nouilles froides avec des petits steaks hachés de porc, le tout arrosé d’un bouillon dans lequel on ajoute des herbes et de la salade. Un délice !

Il est temps de pénêtrer à notre tour dans le Temple de la littérature qui fut la première université ultra-sélecte du Vietnam. Pour avoir le droit d’y étudier et devenir un jour mandarin ou futurs leader de la nation, les candidats devaient réussir plusieurs concours successifs très difficiles, au niveau local, provincial, régional et national. Seuls les 10 premiers de chaque concours étaient retenus pour n’accueillir qu’une poignée de lauréats dont les noms sont immortalisés sur des stèles portées par des tortues de marbre. C’est un lieu hautement respecté, y compris des étudiants d’aujourd’hui qui viennent y prier en nombre pour la réussite à leurs examens. Le temple qui se trouve tout au bout du jardin fait la part belle à Confucius dont la philosophie irrigue encore profondément la pensée vietnamienne.

Nous occupons la fin de l’après-midi avec un mission cartes postales et pas mal de déambulations pour trouver un café adéquat, la poste, des timbres, etc.

Nous rejoignons l’hôtel à pied, en bravant le froid. Le trafic est toujours méga chaotique et la bruine n’aide pas tellement. Nous croisons plusieurs coiffeurs de rue sur le chemin et je me dis qu’il faut que j’en essaye un 😉 Susie préfère l’option d’attendre l’Australie où elle demande à sa tante de lui prendre un rendez-vous pour refaire ses mêches, la coupe et tout. Et là nous avons un petit aperçu du décalage que nous allons subir de plein fouet dans quelques jours : en Australie cela coûte la bagatelle de 150 dollars Australien. Ok.

Nous devons également réserver un hôtel pour la fin de notre séjour ici car le nôtre est malheureusement complet. Dommage, nous y étions tellement bien. Heureusement nous en trouvons un à 100 mètres de là avec d’excellentes critiques et tant qu’à faire, nous nous faisons plaisir avec une belle chambre. Ca ne sera pas comme sur le bateau de croisière mais au moins nous serons au chaud, bien installés…

Alors que la nuit est tombée, nous partons de nouveau en vadrouille du côté du marché de nuit, une suite d’étales où l’on trouve des vêtements à des prix imbattables, des jeans, des vestes, etc. Tout n’est sûrement pas authentique mais à ces prix là, il y aurait de quoi se faire plaisir si nous repartions directement en France. C’est l’un des aspects un peu frustrant de notre voyage… Dans chaque pays nous aurions bien acheter quelques souvenirs ou babioles mais nous l’avons très peu fait à vrai dire. Bien sûr nous pourrions nous arranger pour les envoyer par la poste mais les frais d’envoi de colis sont souvent élevés, sans compter que le service pas toujours fiable selon les pays. Bref nous déambulons parmi les stands en badauds curieux.

Nous nous refroidissons à chaque minute qui passe et bientôt nous devons trouver un restaurant où nous réchauffer. Nous en choisissons un qui propose des spécialités locales… Comme j’ai goûté au Bun Cha à midi, ce soir je choisis un Ca Cha qui est une variante avec du poisson, cuit dans une poële directement sur un mini barbecue devant nous. De quoi vraiment nous réchauffer et nous en avons besoin ! Susie opte pour un boeuf Loc lac avec des frites. Nous nous régalons même si les prix sont un peu au-dessus de la norme. J’avoue que l’enthousiasme n’est pas maximum. De mon côté je suis toujours en train de faire le deuil de la croisière dans la baie d’Halong. Toutes les raisons logiques justifient notre choix mais il est certain que ça aurait été un moment spécial, sensé être l’un des temps forts de notre voyage au Vietnam alors forcément il y a de la déception. D’un autre côté nous avons déjà bien froid ici avec 15 degrés dehors alors imaginer faire du kayak sur la mer par 5 degrés avec un vent de 35km/h… Il faut savoir s’en laisser pour nos prochains voyages et nous nous disons que le Vietnam du nord sera probablement le premier candidat sur la liste, lors d’une meilleure saison. Nous nous consolons en nous disant que c’est peut-être là notre seule erreur de planning.

Nous retournons vers l’hôtel en traversant des rues très animées où de nombreux vietnamiens sont assis par terre ou presque et discutent en buvant des cafés glacés ! Tous nous répètent que ces températures sont pour eux vraiment inhabituelles mais ça ne les empêche pas de continuer à vivre dehors, quitte à allumer des feux de bois directement sur le trottoir ou sur le bord de la route. Nous retrouvons pour notre part notre chambre douillette où nous ne tardons pas à allumer la clim’ en mode chauffage. Bonne nuit !

english_flag [22nd January 2016]

It’s cold. And it will get colder. We decided, this morning, that we weren’t going to go to see the Halong Bay…it was a hard decision to make, but it’s going to be 5° and raining all weekend and so spending two nights on a boat in the bay may not be the best idea. Especially as we’ve not got very many warm clothes. I did look at buying a new, thicker coat yesterday but it seems daft having to buy warm clothes for a three day cruise (and that we’ll have to carry around a +30° Australia and on treks in New Zealand…though they may be useful there too…).

The cruises that we were looking at were pretty pricey and, with crappy weather, the excursions (beach, kayak, etc.) would more than likely be cancelled…so we will just have to come back another time. At a better time of year. To go to Sapa or somewhere else up north to do some treks and to finally have our cruise on Halong Bay. Ah…a future detour in the making! ^_^

This means that we have to find a hotel for Saturday, Sunday and Monday nights instead. Unfortunately, this hotel is fully booked for tomorrow night and so it’s not possible to extend our stay here, so we’ll have to look into finding a new hotel for the rest of our stay.

But first, let’s go and explore Hanoi some more…

We headed  off, on foot, crossed under the railway line and headed west, away from the Old Quarter, until we came across a statue of Lenin in a park. Just in front of the statue were a couple of guys on BMXs, practicing their “flat” moves. Stéphane was instantly attracted and watched for a bit until they stopped doing their stunts and then he pounced. I went off and sat at the side whilst he showed them his blog and a couple of his videos. They explained to him that there was only one skate-park in Hanoi and that it wasn’t very big and so they did mainly flat. I saw one of them offering Stéphane a go on his bike and the temptation in Stéphane’s eyes, but he declined, preferring not to risk any potential accidents…good man! He waved me over to take a photo of them and then we carried on our walk to the Fine Arts Museum.

The buildings here were large, light yellow and colonial-style. We headed into the first one where we saw a varied collection of statues and paintings from medieval times until fairly recently. There was one rather large, wide painting that I particularly liked. The image was a body lying down, asleep and surrounded by a blue background with dozens of smaller darker figures hovering around the body. It’s done using oil paint and pretty thick so that there are swirls of colours…a fascinating style that I’ve never seen before and really effective (in my eyes). Unfortunately the photo that I took of the whole painting was blurred so there’s only the close-up available…but you can get the jist of it. Stéphane preferred one that had a white background and a family of three people painted on it. The white replaced the grass of the field that they were lying in…it was really good too to be honest!

In the second building there were some traditional embroideries and clothes from villages around Vietnam. There were also some paintings that reminded us of Japanese artwork, but we were starting to get hungry and sped through this section in order to get out into the fresh (cold) air to find a restaurant for lunch.

We wandered around a bit and eventually chose one (Hanoi Fusion) that wasn’t very busy but we liked the look of the menu and had a lovely meal. The waitress was a really chatty young girl who explained about the Temple of Literature (that we were planning to visit straight afterwards). She said that at first it was used as a university for royal male children only before being opened to other privileged children from rich families. Later though, there were tests set up in order to accept the most intelligent of the Vietnamese students (firstly at a village/town level, then region and then the best came to the finals in Hanoi).

She also told us about Tet (the Vietnamese New Year) that will take place in about a week or two’s time. Normally people take 9 days off work and go home to their families’ villages (90% of Vietnamese people in Hanoi will leave during this period to return to their original villages). She told us, a little upset, that she could only get three days off work herself and that, when she told her dad, he was really upset and angry with her boss. She said that during Tet there was no public transport in Hanoi and very few restaurants and touristic places were open. But she also said that it’s something that should be experienced by tourists if possible as there are still the real Hanoi people who stay and celebrate Tet here.

We’d have loved to have been there for it, but it doesn’t fit into our schedule and we’re not staying another 10 days ….it’s too cold!!

As I said, lunch was delicious, especially Stéphane’s Bun Cha (small pork hamburgers with delicious herbs, cold noodles and a delicate sauce)!! I had caramelised pork in a ceramic dish with rice, which was tasty but not as original as the Bun Cha.

We took a little digestive walk to and around the temple of literature where we followed a couple of ageing and very drunk Vietnamese tourists around as they hugged each other and posed for photos (taking photos of foreign female tourists incognito as they went giggling around the grounds) ^_^.

It was now starting to drizzle a little harder and so we didn’t hang around too long, deciding, instead, to head back to the hotel for a rest and to catch up on the blog again.

Stéphane found us a new hotel for tomorrow not too far from the current place and went round there to see if he could negotiate a better deal face-to-face. When he made it back we ventured out to the night market where we saw that they were selling all kinds of tat for tourists and even had sushi stands…I didn’t trust them and eventually convinced Stéphane to go into a restaurant rather than eating outside in the cold.

The restaurant that we chose was full of tourists upstairs and we were told that we had to eat downstairs (with the draft from the front door). They did pull round a little convection heater, but it was so far away that it had little or no effect on us and our core body temperatures continued to drop until Stéphane’s meal arrived. He’d opted for Ca Cha which is a kind of barbecue with charcoal and a dish containing a soup with bits of fish cooking in it. It smelt delicious, but the most wonderful thing about it was the barbecue that was put on the table between us and warmed us both up. I opted for Luk lak beef (and some chips) which were served on a hot plate too…they must’ve seen how cold we were!

Tomorrow I’m going to have to put all three of my jumpers on as it’s going to be even colder…wish us luck!!

2 reflexions sur “Beaux-Arts et temple de la littérature – Fine arts and temple of litterature

  1. Annie et Bernard

    Hanoi! Je suis d’accord avec vous, le bruit, la pollution… et pour vous, en plus le froid!
    Mais quelle vie, en particulier dans le vieux Hanoi!
    J’imagine votre état d’esprit, maintenant, en Australie. Arrivez-vous à digérer tous ces changements?
    Bel été et profitez des belles vagues de Bondi ou autres lieux moins courus.
    On vous embrasse et pensons bien à vous.
    Annie et Bernard
    Week-end prochain= carnaval de Venise!

    1. Steph Auteur de l'article

      Coucou Annie et Bernard ! J’espère que le carnaval de Venise vous a enchantés… De notre côté, difficile de se replonger dans le froid du Vietnam alors que nous dégoulinons de chaud en Australie 😉 Toujours de nouvelles surprises tous les jours, pas facile de digérer tout ça mais on en profite ! A très bientôt !