Le Grand Détour

Luang Prabang, jour/day 2

Download PDF

france_french_flag Chutes de Kuang Si

Aujourd’hui nous avons décidé d’aller voir les chutes de Kuang Si, l’un des incontournables de Luang Prabang. De nombreuses options existent pour rejoindre ces cascades à environ 32km du centre-ville : taxi, tuk-tuk, moto, vélo, kayak, trekking, etc. Mais puisque notre première expérence « motarde » à Vang Vieng a été concluante, et plutôt plaisante, nous décidons d’y regoûter. La vie à Luang Prabang s’avère bien plus chère qu’à Vang Vieng ou qu’à Vientiane : même après négociations, nous payons le même scooter deux fois plus cher, dans lequel il faut mettre de l’essence. Les restaurants aussi sont plus onéreux qu’ailleurs. Nous voilà partis.

Même si le traffic est plus dense qu’à Vang Vieng, surtout pour sortir de la ville, je me sens plus à l’aise pour la conduite. Après le plein, nous nous retrouvons rapidement au milieu de la campagne laotienne, à traverser des petits villages typiques où la vie bat son plein. Nous passons devant une école à l’heure de la récréation où des dizaines d’écoliers en uniformes prennent une pause. Les gens sont souvent dehors, à travailler devant leur maison. Beaucoup de tout jeunes enfants s’amusent sur les côtés de la route, pourtant très fréquentée par des engins de toutes sortes. Il y a pas mal de nids de poule mais la route s’avère plus praticable qu’à Vang Vieng, même s’il faut toujours être très vigilant. J’avoue que je m’éclate à nous conduire sur ce scooter. J’éprouve un sentiment de liberté incroyable tandis que la route défile à travers la jungle.
Nous arrivons finalement à l’entrée du site de Kuang Si où nous achetons notre pique-nique. Avant d’arriver jusqu’aux chutes proprement dites, nous traversons un centre de conservation des ours du Laos. Personnellement j’ignorais totalement qu’il y avait des ours aux Laos… Malheureusement l’espèce court un grave danger d’extinction, notamment à cause du braconnage intensif. Apparemment ces animaux seraient tués pour récupérer leur bile (!) et en faire divers produits pharmaceutiques. Ce centre recueille les « plus chanceux », pour leur offrir un espace à l’abri des braconneurs. Ils ont l’air sympas ces ours. L’un d’eux se prélasse dans un hamac sans nous prêter attention.

Nous poursuivons le petit sentier à travers la jungle et quelques minutes plus tard, nous découvrons le premier bassin des chutes de Kuang Si. Ce sera l’effet « Wahou » de la journée ! Ces chutes aux multiples terrasses nous offrent un spectable son et lumières turquoise magnifique. Et le mieux, c’est qu’on peut s’y baigner ! Je vais enfin pouvoir faire ma pub Tahiti douche 😉 Nous continuons de nous émerveiller en découvrant le deuxième, puis le troisième bassin. C’est vraiment la journée parfaite pour cette visite : à la saison sèche la cascade est presque à sec et le lendemain de pluie, l’eau n’est plus turquoise mais marron comme le Mekong. Mais aujourd’hui, c’est le top ! Ces chutes nous rappellent un peu celles d’Aqua Azul au Mexique, que nous avions visitées lors d’un détour tout aussi fantastique en compagnie de Samuel, Sandrine et leurs enfants (coucou les amis !). Nous redescendons vers le second bassin pour y piquer une tête, sans oublier de prendre la GoPro avec nous. L’eau est fraîche mais qu’est-ce qu’on est bien ! Nous nous faufilons jusque derrière la chute. La vie est belle en jaccuzzi turquoise 🙂 J’en profite pour faire un petit saut depuis une grosse branche aménagée en plongeoir.

C’est bientôt l’heure du pique-nique, que nous prenons au bord de l’eau dans un coin un peu à l’écart. Nous avons bien fait de venir tôt car le site commence à se remplir de touristes.
Après manger nous décidons de grimper au sommet de ces chutes, en suivant un sentier qui en fait le tour. Ca grimpe fort. Cette fois-ci, pas ou peu d’escaliers aménagés comme en Chine, il faut grimper sur la boue et les racines. Nous croisons un couple qui vient de voir un serpent traverser le chemin et qui en est encore tout retourné. Bon. C’est la jungle après-tout ! Cette balade est vraiment agréable avec une végétation incroyable, des arbres aux troncs torsadés, des plantes aux feuilles gigantesques. Nous parvenons au sommet, sans voir de serpent. Il est difficile d’imaginer que cette apparente petite source se transforme en énorme cascade en quelques mètres et pourtant. Le sentier du retour est plus périlleux car bien raide et bien glissant. Susie en déchirera son pantalon acheté la veille sur le marché de nuit à 4 euros…

Nous repassons devant les bassins où de nombreux touristes profitent maintenant de la natation en eau turquoise. Un peu plus loin, dans le centre de conservation des ours, ces derniers sont plus actifs que ce matin. On dirait vraiment de grosses peluches mais très agiles cependant.
Avant de quitter le site, nous décidons d’aller visiter la ferme aux papillons, à cinq minutes de marche. Le site est joli et bien aménagé avec de nombreuses fleurs et d’autres cascades. Pourtant, en termes de papillons, je suis un peu déçu car ceux-ci ne sont pas très actifs. Susie réussira malgré tout à prendre quelques bon clichés. Il faut dire aussi que pendant cette visite, nous sommes supris par une petite averse. La pluie. Nous n’en avions pas eu depuis… Himeji, au Japon, il y a de cela plus d’un mois ! Et comme les papillons tirent leur énergie du soleil, c’était relativement calme dans la serre. Pour Susie qui souffre d’une légère phobie des papillons, c’était peut-être mieux comme ça 😉 Au passage elle en profite pour faire un « fish spa » naturel, c’est à dire un bain de pieds dans lequel des dizaines de petits poissons viennent manger les peaux mortes. Ca chatouille apparemment.

Nous reprenons ensuite la moto pour Luang Prabang. La route a eu le temps de sécher heureusement. Je me permets même de doubler quelques locaux. Il faut dire que les laotiens sont plutôt relax sur la route en deux roues. Et heureusement pour eux car, d’une part ils ne portent pas de casque ou très rarement, et d’autre part ils se permettent des folies sur leur bécane, en transportant non seulement tout un tas de matériel mais surtout en transportant leurs tous jeunes enfants. Il n’est pas rare de voir la maman avec un petit garçon debout devant elle sur le scooter, puis un tout petit de 2 – 3 ans, puis le grand-frère ou la grande soeur qui maintient le tout petit entre elle et sa mère. Le tout sans casque. Parfois la grande-soeur mange son petit déjeuner en même temps que sa mère est en pleine conversation sur son téléphone portable. Ca fait un peu froid dans le dos…

Temple Wat Xieng Thong

Bref nous sommes de retour en ville pour visiter le Wat Xieng Thong, le plus grand temple de Luang Prabang. Deux grands édifices retiennent particulièrement notre attention, le premier « Sim » avec son immense empilement de toits qui descendent presque jusqu’au sol, le second, le Hohng Kep Mien, avec son char impressionnant servant jadis à transporter les urnes funéraires de la famille royale. C’est quelque chose que nous n’avons encore jamais vu. De nombreux stupas et chapelles bouddhiques ajoutent aux charmes de ce temple dont une avec de superbes fresques en mosaiques. Une visite qui vaut vraiment le coup d’oeil. En guise de rencontre, en sortant du temple, nous croisons la journaliste de la chronique voyage de Télématin qui repère les lieux pour une prochaine émission 😉

Pour le soir nous décidons de diner simplement, à base de street food, en achetant des nouilles et des brochettes de poulet et de légumes. 20 000 kip, soit 2 euros. Parfait ! Sur la table aménagée avec des planches que l’on partage avec d’autres amateurs de nourriture locale bon marché, nous discutons avec un philippin de passage qui vit aux états-unis et qui enchaine 3 ou 4 pays en 8 jours ! Encore une journée bien remplie, avec de chouettes détours. Vivement demain !

english_flag Kuang Si Waterfalls

We opted for the moped rental transport today as the tuk-tuk would have been just as expensive and less flexible so our first challenge was to find a moped. The hotel offered 140,000 Kip for the day, but in Vang Vieng we’d only paid 70,000 so we were hoping to find cheaper. After about half an hour of walking around town and trying to negotiate the tariffs we found ourselves with one for 150,000 (it was too far to walk back to the hotel!).

The roads to the Kuang Si Waterfall were all tarmacked and relatively pot-hole free. We’d opted for helmets with visors this time anyway to try to reduce the quantity of dust in our eyes compared to our last bike trip in Vang Vieng (LINK?). After parking up the bike we bought ourselves some sandwiches and headed into the waterfall site (after having bought the tickets of course!!).

There is a centre that you walk through at the beginning who have rescued bears that have been captured and caged in order to make witch-doctor-type medicines using bear bile. One of the bears was lounging in a hammock when we arrived and the parks that they have to play in seem very large. It was a little strange as we’d never thought about Laos having bears….elephants yes, but bears…not so much.

Having crossed over the bear park we arrived at the waterfalls which were breathtakingly beautiful. The water was a stunning turquoise colour and the waterfalls were crashing down all around us. There are a few pools for bathing in and surprisingly few people. It was lovely!

We decided to have a swim before lunch and then eat before walking up to the very top of the waterfall. Once again we managed to make use of the go-pro as we swam across the biggest lagoon over to the waterfalls and stuck ourselves just below the big one on some pointy rocks. I’d seen a couple of girls going through the waterfall on the right-hand side and wanted to give that a go — so did Stéphane and as we sat under an overhang, with the waterfall pouring down in front of us, we could make out the turquoise pool of water and the jungle just afterwards all glittering in the beautiful sunshine of Laos….it was heaven (though a little noisy!!!).

After lunch we headed up the path “A” which was on the left-hand side of the main waterfall. It was a pretty steep path through some quite interesting jungle. We even had to climb a very slippery wooden footpath alongside a small waterfall (which was, in places, in the waterfall). I was happy when we got to the top, except that then I started thinking about how we were supposed to get back down again.

Long story short, we made it down. Slightly slower than a couple of Aussies in flipflops, but I was happy to be at the bottom once again!

Butterflies

Before heading back to Luang Prabang we decided to visit the butterfly sanctuary nearby. I remember being with the in-laws near Oxford and having a bit of a fit in one of the greenhouses as I really don’t like things with wings! I told myself to be brave and that it would be alright. It was a lovely little place and it even started to rain as we were there which made the butterflies slightly less flighty ^_^. In the main greenhouse there is a pool containing little fish that eat the dry skin from your feet…and it’s free. I gave it a go, in the rain, trying to cover my camera as these little blighters were tickling the heck out of my feet…I loved it!

Wat Xieng Thong temple

Once back in town on the moped (Stéphane drove beautifully…thank you!) we headed to the main temple before taking it back to the rental place. The roof of the temple is really interesting and there are several buildings in the complex that are covered in really intricate gold leaf sculptures or glass mosaics. We visited a little too quickly to be fair.

On the way out I recognised a woman from Telematin. She was checking out the place for part of her travel show on the France 2 morning TV program. I must remember to tell my parents-in-law as they are fans of Telematin. I regret not having gone up to her for a selfie….grrr!! Maybe we’ll see her somewhere else in Laos on our trip!!

7 reflexions sur “Luang Prabang, jour/day 2

  1. sabine

    Coucou Stéphane et Suzie
    Ah vous me rappelez de très bons souvenirs avec les cascades et les quelques photos. J’ai passé plusieurs jours à l’hotel des 3 nagas, il me semble que c’était le nom. C’était chouette.
    Continuez de nous faire rêver, rire et de nous apprendre des trucs.
    C’est génial.

    1. Steph Auteur de l'article

      Merci beaucoup pour ton commentaire, Sabine ! Nous allons continuer à nous « sacrifier » pour partager la suite 😉

  2. Serge mulard

    Bonjour les enfants,
    Je vois que le Laos vous réussi bien, et que vous toujours en pleine forme.
    Bravo à Susie pour les photos magnifiques , elles sont toutes plus belles les unes que les autres.Stepane tu vas devenir un as du scooter, surtout après des expériences comme celles ci.Je pense ,après ce que vous nous faites découvrir ,que nous allons apprécier Maman et moi , ce voyage au Laos Cambodge pour l’année prochaine.
    En attendant vos prochaines

    Grosses bises à tous les deux,
    Papa Maman.

  3. Séverine MIGAULT

    Coucou,
    Vos photos sont superbes ☺.
    Juste envie de se mettre à l’eau…
    Profitez bien. 😎
    Bises

    1. Susie

      Merci Séverine, on n’a pas pu resister à cette eau turquoise (mais il y avait quelques poissons 😉 ).