Le Grand Détour

Découvrir Ho Chi Minh Ville – Discovering Ho Chi Minh City

Download PDF

[6 janvier 2016]

france_french_flag Goooooood Morning Ho Chi Minh Ville ! La nuit a été bonne, il est temps de prendre un bon petit-déjeuner, notre premier au Vietnam pour attaquer le détour du jour. Le personnel de l’hôtel est toujours très souriant et aux petits soins avec nous. Je succombe pour une crèpe au chocolat parce que j’ai envie de me faire plaisir, tout simplement. On verra pour les nouilles un autre matin…

Avant de partir pour notre balade, nous devons nous occuper de notre lessive. Hier soir nous avons repéré pour cela un endroit qui le faisait pour pas cher, en tous cas moins cher qu’à l’hôtel. Mais à peine sortis de l’hôtel, nous sommes alpagués par une mamie qui nous emmène presque de force chez elle pour faire laver notre linge. Nous avons beau lui dire que nous avons vu un autre endroit, il n’y a rien à faire. Elle a l’air sympa, nous cédons et la laissons nous emmener jusqu’à sa maison, dans une toute petite ruelle où habitent également un grand-père et une autre mamie. Ici visiblement on lage le linge sale des autres en famille ! Là, la mamie pèse notre sac et nous fait un super prix en nous disant « it’s ok, tomorrow », « c’est ok pour demain », « no problem » et elle nous donne un ticket. Venons-nous de nous faire déjà arnaquer à peine sortis de l’hôtel ? Nous prenons le risque même s’il ne nous reste plus qu’un seul change de sous-vêtements propres à l’hotel. Parfois il faut savoir faire confiance.

Allégés de nos chaussettes sales, nous pouvons démarrer notre tour du vieux Ho Chi Minh Ville à pied, en suivant la balade proposée dans le Lonely Planet. Passé le parc qui jouxte l’hôtel, nous nous dirigeons vers le marché. Cette phrase toute simple omet de mentionner une série de petits miracles vietnamiens : nous avons réussi à traverser la route de mille mobylettes sans mourrir par deux fois ! Il faut juste y croire et avancer pour qu’elles nous évitent mais la première fois, on voit défiler sa vie devant soi – à mobylette… Nous réitérerons par la suite ces petits miracles tout au long du séjour, en respectant la règle d’or absolue : ne JAMAIS reculer. Bref, nous traversons la rue.

Nous pénêtrons ce marché central fourmillant où ne tardons pas à être sollicités de tous les côtés pour acheter des tee-shirts, des fruits, des ustensiles de cuisine, des costumes et tout un tas d’autres trucs dont on n’a pas besoin. Un sacré bain de foule qui nous permet cependant d’aborder la culture vietnamienne selon un angle pas ininteressant du tout. Dis-moi ce que tu manges et ce que tu vends et je te dirai qui tu es. Ou quelque chose dans ce goût-là. A peine égouttés de ce premier bain vietnamien, nous enchaînons avec un angle culturel radicalement différent en visitant le musée des beaux-arts d’Ho Chi Minh Ville. Il s’agit d’une grande bâtisse coloniale très aérée et agréable. Nous y découvrons un mélange étonnant de techniques graphiques et de sujets, bien que la guerre soit très représentée. Voyons maintenant ce que tu dessines, ce que tu exprimes, les sujets qui te touchent et les émotions qui jaillissent et je te dirai… merci, peuple vietnamien !

Passée la rue des antiquaires, nous traversons un autre marché beaucoup plus local celui-ci et bifurquons rapidement dans une toute petite ruelle perpendiculaire pour nous perdre. C’est là que se tiennent deux « restaurants » du rue improvisés sur des chaises miniatures où déjeunent de nombreux vietnamiens et pas un seul touriste. Forcément, c’est pour nous et ça tombe bien, il est midi passé 😉

Nous nous asseyons sans trop savoir quoi faire pour commander. Je pointe la table derrière nous en essayant de faire comprendre que nous voulons la meme chose qu’eux mais c’est compliqué. C’est là qu’une jeune vietnamienne vient à notre secours en assurant la traduction en anglais. Et c’est aussi là que nous nous régalons avec une excellente street food à 50000 dong pour deux (2 dollars !), incluant 2 plats, deux riz, une soupe et un thé chacun. Miam. Encore un exemple de gentillesse vietnamienne. Pendant que nous mangeons la jeune fille nous prend en photo discrètement. Je lui propose de prendre la pose et ça la fait marrer. Cheese ! A mon tour je veux faire la même chose mais elle refuse expliquant que n’importe quel vietnamien aurait fait la même chose donc que ce n’est pas la peine de prendre sa photo à elle… Soit. Nous la remercions et nous repartons après nous être rempli la panse.

Notre déambulation nous emmène vers le fleuve, au détour de grands hôtels et au pied de hautes tours jusqu’à une très grande rue piétonne du bout de laquelle nous salue Ho Chi Minh dans sa statue en bronze. Un peu plus loin nous débouchons sur la place de la cathédrale Notre-Dame avec ses briques rouges et ses tours de 40 mètres de haut. C’est un peu étrange de voir une église chrétienne, ici à vrai dire.

Nous faisons une petite pause dans l’énorme bâtiment colonial de la poste avant de prendre la direction du palais de la réunification.

Posé au milieu d’un parc de palmiers géants, cet édifice des années 60 renvoie surtout à la chute de Saigon en 1975, lorsque les chars du nord Vietnam franchirent les grilles du parc (ils y sont toujours !) et que les soldats hissèrent le drapeau Viet Cong. A l’origine le bâtiment servait de résidence au gouverneur français. Dans les années 60, c’est le président Diem du Vietnam du sud qui y prendra ses quartiers, transformant le palace en QG militaire high-tech avec bunker, hélicoptère, énormes salles de conférence, etc. Il faut dire que ce président avait de quoi s’inquiéter : il était tellement impopulaire auprès de la population qu’il s’est fait bombarbé par ses propres troupes qui réussiront à le tuer finalement trois années plus tard. Ce repère de mégaloman donne dans le pur kitsch James Bondesque que n’aurait pas renier Docteur No avec sa salle de contrôle, sa salle de cinéma, ces énormes fauteuils en cuir, etc.

Notre balade touche bientôt à sa fin, non loin d’une grande place qui s’appelle Turtle Lake. Cette dernière est un énorme rond-point au centre duquel se dresse un genre de sculpture urbaine en forme de fleur, avec des escaliers et des fontaines. J’ai beau cherché, je ne vois de tortue nulle part qui pourrait expliquer le nom de l’endroit. En revanche je trouve trois étudiantes qui acceptent de poser pour la photo, en ayant au préalable retiré leur masque cache-nez que portent beaucoup de gens ici. Merci les filles 😉

Après avoir bien marché, l’heure est maintenant venue pour nous de nous envoler, de prendre de la hauteur pour admirer la ville depuis là-haut. Et là-haut c’est le 23ème étage d’une tour, au bar du Shri Restaurant. Effet Wahou garanti alors que nous sortons sur la terasse pour découvrir la vue imprenable de la ville. Les nuages sont menaçants mais la pluie nous épargne et nous restons bien trente minutes à siroter jus… C’est l’happy hour dans tous les sens du terme !

Il est bientôt l’heure de redescendre sur le plancher des vaches et des mobylettes pour rejoindre l’hôtel.

En arrivant, à tout hasard, je demande à la réceptionniste où je pourrais me procurer une carte Sim et elle appelle un de ses jeunes collègues. Celui-ci m’emmène à l’arrière d’une toute petite boutique à deux pas l’hôtel. Là, une dame me fournit une carte qu’elle coupe à la main pour faire une micro-SIM et… elle fonctionne ! Pas d’attente de pourboire, pas d’arnaque, le prix minimum selon mes recherches Internet. Super sympa et avec le sourire en plus. A l’heure où j’écris ces lignes, 10 jours plus tard, la carte fonctionne toujours.

J’en profite églement pour réserver notre excursion du lendemain aux tunnels de Cu Chi.

Pour le diner notre choix est simple : trouver un resto blindé de vietnamiens. Et 5 minutes plus tard nous prenons place dans ce restaurant typique où nous dégustons deux délicieux Pho, une soupe de nouilles avec des herbes, des épices et de la viande. Miam le Vietnam.

 

english_flag [6th January 2016]

We’d planned to do the walking tour of Ho Chi Minh City as described by the Lonely Planet this morning, well most of the day really as we were planning a bit of a lazy morning to be honest!

After a breakfast in our hotel where the staff were really looking after us and a yummy banana pancake that was just sublime we headed out for the day. In our arms we had our bags of washing (as we’d spotted a fairly cheap and friendly laundry service yesterday opposite the restaurant).

As we crossed the road we were grabbed by a lady who was jabbering something at us in Vietnamese. She said that she could do it and for even cheaper than the other lady. As she tugged at my arm, I looked at Stéphane, we both agreed to let her do it and so followed her across the road and up a tiny alley that I didn’t even know was there!

When she eventually stopped there was a really old lady in the house who weighed our bags and said 5kg…100, 000 Dong. 4 Euros. OK! (It was pretty much all of our clothes!). She gave us a receipt…not something that we’re used to from the laundry people, and we headed off further down this alley before turning right down an even smaller one. We decided that we wanted to get lost and see how the real people live before starting our walking tour.

We tried to buy a SIM card from a tiny little shop where they spoke a few words of English, but were told to come back tomorrow…they must have just had a rush on on SIM cards!!

Our walking tour started with the park near our hotel before heading to the Ben Thanh market. This is a pretty big market and, according to the guide, the prices are a little steep and you have to negotiate in order to get a good deal. In any case, we didn’t buy anything and just wandered around for a bit before heading to the next stop which was the roundabout outside. The guide said to cross the road (carefully!) to get to a statue, but there is no statue here anymore…just an empty pedestal…oh well.

Next stop, and much less disappointing, was the Fine Arts museum, where we wandered around inside this yellow and white colonial building admiring some of the works of art. I particularly liked the war statues, a couple of portraits and one surreal black and white one with faces between branches of a tree, but there were hundreds of pieces of art and I’m not going to list them all here I promise!

A little walk down a small road aligned with antique shops and we were starting to get hungry…good news, there’s a street market here!! Actually, the market was a little disappointing, most of the stalls were covered by blankets to protect them from the sun so you can’t see what they sell BUT we did spot, in a side alley, rows of people eating…lots of people. So we headed there to join them.

The alley was wide enough for 2 people to sit next to each other and a moped to drive past…though by the looks of the wall next to the tables, not all the mopeds would arrive at their destinations without a few scratches or a lost wing-mirror!! The alley was actually a cul-de-sac and so the only mopeds were residents or people coming here to eat.

A kindly lady took pity on us and asked us in English what we fancied. We pointed to the table of smartly-dressed young ladies next to us and said “We’d like what they’re having please”. The tables are supplied by two different stands and so Stéphane was asked to come and see what we wanted on the stall…after a few trips back to us and us back to the stall we ended up with a couple of bowls of soup, some chicken in ginger, some pork and a couple of plates of rice…rather nice! It cost us the grand total of 50,000 Dong (£1.50). Bargain!!

The tour then took us around some more streets and sights, down to the riverfront and back up into town where we saw the Notre Dame cathedral (made of red bricks) and the city’s bright yellow Post Office (that looks like an old fashioned train station).

As we weren’t far away we then decided to head to the Reunification Palace (previous known as the Independence Palace). This is a pretty big building where a tank smashed through the gates to mark the end of the Vietnam War on the 30th April 1975. Before that it had been bombed (in 1965) by soldiers trying to assassinate their president Diem instead of going to attack the Viet Cong army (that’s how unpopular the president at the time was!!). He survived the attack though and rebuilt the palace, but this time with a bunker in it!

After the palace we headed to the incorrectly named Turtle lake roundabout (as I didn’t spot a single turtle), before heading up to the 23rd floor of a nearby skyscraper for a drink. The sky was starting to get really grey by now, but we still opted to sit outside so that we could make the most of the view. It was stunning. We did get a couple of drops of rain on us as I drank my avocado smoothie…something that I will have to learn how to make when we get home!! Totally scrumptious!

We agreed that it was time to head back to the hotel before going out for dinner. As the area around our hotel is a bit touristic, we decided to walk a little further in order to try and find something more local. A couple of hundred metres further and we spotted a Pho restaurant full of locals…so much so that we weren’t sure whether they would have space for us. A guy on a moped outside grabbed us and pulled us inside, speaking in Vietnamese to the staff…after a couple of chairs were found from somewhere, we were sitting down at the end of one of the tables next to a Croatian couple who were eating there with a Vietnamese couple who they had, apparently, met through a friend. The dinner was simple but really delicious and washed down with a nice cold beer that we’d earnt from all our walking around today!